Dernière cotation

08 Août 2022
Base 56 TMP
1,922 € (0,008 €)
> Détails du marché
x

Nombre porcs présentés : 5110
Vendus au classement de 1,919 € à 1,926 €
Moyenne mobile (12 mois) : 1,457 €
Nombre coches vendues : 0
Fourchette de : 0 € à 0 €
Moyenne : 0 € (0 € )

1,922 euro (hausse de 0,8 cent) … La hausse de jeudi dernier se confirme ce lundi 8 août pour un prix qui s’établit ainsi à 1,922 euro (+ 0,8 cent). La baisse des offres se reflète dans les abattages de la semaine dernière qui n’ont atteint que 352 756 porcs. Sur des bases comparables, l’activité est en baisse de 23 405 porcs par rapport à la même semaine 2021. Les poids moyens ont repris 104 grammes à 93,65 kilos mais restent cependant 1 kilo inférieurs aux poids de l’an passé à la même période. Cette faiblesse des offres est commune à tous les bassins de production en Europe qui se traduit enfin par des hausses de cours dans le nord, où le fort déséquilibre est maintenant en faveur de la production. C’est le cas aux Pays-Bas qui relève ses prix de 4 cents ce lundi, comme ce fut le cas en Autriche en fin de semaine dernière avec une hausse de 3 cents. D’autres places de cotation pourraient suivre ce mouvement haussier cette semaine. Dans le sud de l’Europe, la longue période de canicule impacte lourdement la croissance des porcs et le manque d’offres soutient toujours les prix à la production.

Fermer les détails

08 Août 2022

1,922 euro (hausse de 0,8 cent) … La hausse de jeudi dernier se confirme ce lundi 8 août pour un prix qui s’établit ainsi à 1,922 euro (+ 0,8 cent). La baisse des offres se reflète dans les abattages de la semaine dernière qui n’ont atteint que 352 756 porcs. Sur des bases comparables, l’activité est en baisse de 23 405 porcs par rapport à la même semaine 2021. Les poids moyens ont repris 104 grammes à 93,65 kilos mais restent cependant 1 kilo inférieurs aux poids de l’an passé à la même période. Cette faiblesse des offres est commune à tous les bassins de production en Europe qui se traduit enfin par des hausses de cours dans le nord, où le fort déséquilibre est maintenant en faveur de la production. C’est le cas aux Pays-Bas qui relève ses prix de 4 cents ce lundi, comme ce fut le cas en Autriche en fin de semaine dernière avec une hausse de 3 cents. D’autres places de cotation pourraient suivre ce mouvement haussier cette semaine. Dans le sud de l’Europe, la longue période de canicule impacte lourdement la croissance des porcs et le manque d’offres soutient toujours les prix à la production.