Dernière cotation

30 Janvier 2023
Base 56 TMP
2,027 € (0,01 €)
> Détails du marché
x

Nombre porcs présentés : 5403
Vendus au classement de 2,017 € à 2,036 €
Moyenne mobile (12 mois) : 1,787 €
Nombre coches vendues : 0
Fourchette de : 0 € à 0 €
Moyenne : 0 € (0 € )

2,027 euro (hausse de 1 cent) … Les hausses maximum s’enchaînent au Marché du Porc Breton de manière exceptionnelle, notamment pour un mois de janvier. Le cours du porc atteint 2,027 euros, en hausse de 1 centime après les 5 centimes de jeudi dernier. La raison de ces hausses est la faiblesse de l’offre en élevage, commune, par ailleurs, à tous les bassins de production en Europe. L’activité de la semaine dernière sur la zone Uniporc Ouest s’est élevée à 365 663 porcs, 13 190 porcs de moins que l’an passé à la même semaine (-3,5%). Sur les 4 premières semaines de l’année, l’activité a baissé de près de 80 000 porcs (-5,1%), soit près de 20 000 porcs par semaine. Les poids moyens n’ont baissé que de 48 grammes la semaine passée en raison des perturbations de la semaine précédente (intempéries et grèves) mais ils demeurent en moyenne 800 g inférieurs aux poids moyens de l’an passé. Sur les autres places européennes, la fermeté des prix s’annonce comme aux Pays-Bas où les prix ont augmenté ce lundi de 5 cents. Seul, le Danemark enregistre des baisses de cours, reflet de ventes au grand export insuffisantes.

Fermer les détails

30 Janvier 2023

2,027 euro (hausse de 1 cent) … Les hausses maximum s’enchaînent au Marché du Porc Breton de manière exceptionnelle, notamment pour un mois de janvier. Le cours du porc atteint 2,027 euros, en hausse de 1 centime après les 5 centimes de jeudi dernier. La raison de ces hausses est la faiblesse de l’offre en élevage, commune, par ailleurs, à tous les bassins de production en Europe. L’activité de la semaine dernière sur la zone Uniporc Ouest s’est élevée à 365 663 porcs, 13 190 porcs de moins que l’an passé à la même semaine (-3,5%). Sur les 4 premières semaines de l’année, l’activité a baissé de près de 80 000 porcs (-5,1%), soit près de 20 000 porcs par semaine. Les poids moyens n’ont baissé que de 48 grammes la semaine passée en raison des perturbations de la semaine précédente (intempéries et grèves) mais ils demeurent en moyenne 800 g inférieurs aux poids moyens de l’an passé. Sur les autres places européennes, la fermeté des prix s’annonce comme aux Pays-Bas où les prix ont augmenté ce lundi de 5 cents. Seul, le Danemark enregistre des baisses de cours, reflet de ventes au grand export insuffisantes.