Dernière cotation

16 Août 2022
Base 56 TMP
1,974 € (0,002 €)
> Détails du marché
x

Nombre porcs présentés : 4932
Vendus au classement de 1,972 € à 1,977 €
Moyenne mobile (12 mois) : 1,468 €
Nombre coches vendues : 0
Fourchette de : 0 € à 0 €
Moyenne : 0 € (0 € )

1,974 euro (hausse de 0,2 cent) … Le cours du porc progresse légèrement de 0,2 cent à 1,974 euro après la hausse maximum de 5 centimes enregistrée jeudi dernier. La réduction d’activité sur 4 jours pour cette nouvelle semaine rend plus sereins les acheteurs concernant la couverture de leurs besoins. Toutefois, tous les lots ont été vendus, à l’exception d’un lot de 300 porcs, dans une fourchette de 0,5 cent. Les abattages de la semaine précédant le long week-end du 15 août ont augmenté de 12 390 porcs à 365 146 porcs occasionnant ainsi une baisse des poids de 300 g à 93,35 kilos, niveau inférieur aux 3 années précédentes pour la semaine équivalente. En fin de semaine dernière, toutes les places de cotation en Europe ont enregistré des hausses sensibles dans un contexte d’offres faibles et de meilleure demande en lien, notamment dans le nord de l’Europe, avec le retour des premiers vacanciers. Dans le sud, où les cours augmentent régulièrement depuis le début de l’été, les hausses ont été plus discrètes.

Fermer les détails

16 Août 2022

1,974 euro (hausse de 0,2 cent) … Le cours du porc progresse légèrement de 0,2 cent à 1,974 euro après la hausse maximum de 5 centimes enregistrée jeudi dernier. La réduction d’activité sur 4 jours pour cette nouvelle semaine rend plus sereins les acheteurs concernant la couverture de leurs besoins. Toutefois, tous les lots ont été vendus, à l’exception d’un lot de 300 porcs, dans une fourchette de 0,5 cent. Les abattages de la semaine précédant le long week-end du 15 août ont augmenté de 12 390 porcs à 365 146 porcs occasionnant ainsi une baisse des poids de 300 g à 93,35 kilos, niveau inférieur aux 3 années précédentes pour la semaine équivalente. En fin de semaine dernière, toutes les places de cotation en Europe ont enregistré des hausses sensibles dans un contexte d’offres faibles et de meilleure demande en lien, notamment dans le nord de l’Europe, avec le retour des premiers vacanciers. Dans le sud, où les cours augmentent régulièrement depuis le début de l’été, les hausses ont été plus discrètes.